object21 - r&d

dimanche, décembre 30, 2007, 04:06 PM - r&d object21
Zaunhecke | Atelier pour créateur

Zaunhecke Travail de diplôme 2002



Ce projet et le résultat d'une recherche personnelle qui était précédée par un travail
théorique entitulé "Essay3D - la base de construction" (sous téléchargement)


Idée
Une clôture biodégradable, qui se transforme en haie. Au lieu de résister aux
temps, comme il est caractéristique pour une clôture, elle se rend volontairement
à la force de la nature, pour se transformer progressivement dans une haie naturelle
et durable.
La clôture prend le rôle d’un tuteur, elle nourrit la haie et lui permet de se développer.
Après deux ou trois ans la clôture disparaît et laisse place à notre «sainte nature».

Scénario
La clôture est constituée d'éléments biodégradables. L'ossature est en Bioplast
MATER-BI qui donne la rigidité à l'objet. L'intérieur est rempli par un mélange de
terre et de graines qui poussent et se développent à l'interieur et autour de l'objet.
À la base de la planche se trouve des graines d’un houblon (plante grimpante) et
d'un buisson indigène, qui assumeront avec leurs croissances progressives la fonction
de délimitation de la clôture.

Explication technique
Les poteaux qui constituent la clôture sont des modules séparés, identiques et inter-
changeables (cinq poteaux correspondent à 1 m). Chaque poteau se plante dans le
sol, à l’aide d’un outil qui est fourni avec, et se rattache au suivant par une liaison-clips
irréversible.


La transformation est causée par la simple exposition de la clôture à la condition
climatique.

L’outil sert à pré-perforer des sols durs et peut également servir comme gabarit
de distance entre les poteaux.

La structur de base est une pièce injecté en MATER-BI, laquelles est rempli par un
mélange de terre et de graines. La surface est fermée (soudé) par une feuille perforée
en MATER-BI

Deux poches aux niveaux du sol contiennent les graines de la haie.

D’un côté de la clôture se trouve un houblon, qui par sa forte croissance durant
l’été contribue à ombrager rapidement la clôture. Chaque été le houblon repousse
à nouveaux du sol en laissant dessécher les pousses des sarments de l’année
précédente. Cette structure naturelle aide à renforcer davantage la clôture.

Sur l’autre côté de la clôture se trouve un buisson indigène, qui atteint dans les deux
a trois ans la hauteur de la clôture pour enfin prendre sur soi sa fonction.

Le reste du poteau contient un mélange de graines d’herbes et de fleurs, pour ainsi
aboutir à une décomposition régulière du poteau.

Les graines utilisées dans la clôture sont enveloppées par une couche d’engrais de
lancement, qui protège également des maladies et de la pourriture. Cette technique
s’applique déjà avec succès dans l’agriculture.

La matière première est le Mater-bi ca. 60% amidon (mais) et ca. 40% des polymères
synthétiques biodégradables, compostable.


Citation du philosophe Jean Baudrillard:
Il dénonce le caractère incomplet d'un objet, qui maîtrise mal le vieillissement
et sa mort : « La fonction de destruction, la fonction de mort, sont fondamentales
et notre société l'a oublié. Il ne suffit pas de produire des objets qui servent,
il faut produire des objets qui sachent mourir, pour rétablir l'ordre symbolique.
Toute discipline ne s'accomplit que si elle se dessaisit de son objet et met en
jeu sa propre mort. »



Atelier pour créateur 2000



Une reflexion sur l'atelier idéal pour créateur. Ce projet est accompagné par un
texte intitulé "Der Balancierende" (voir téléchargement)


Idée
Réfléxions autour du procédé de création du designer matérialisé dans un "Atelier
pour créateur". Un travail qui repose sur le contraste entre le VIDE et le PLEIN, et une
méthode de travail dialectique.

Description
Deux cubes, posés l'un dans l'autre. Le cube central est composé d'étagères et
d'équipement de burau. Pour y acceder, il faut déplacer le cube extérieur. Dans le
même mouvement l'espace VIDE s'ouvre à l'intérieur de celui-ci, et devient accessible
par l'espace PLEIN du cube central.